Concours International 1999 / 2000

Les jardins potagers pour les villes du xxième siecle
1er Prix

cliquez sur l'image
Christophe Olanier

Mr Régembal (enseignant)

Le jury a apprécié la bonne analyse du projet parfaitement inséré. Il a souligné que ce projet est partie d'une compréhension de l'histoire locale et de son esthétique campagnarde et a remarqué l'intérêt de la définition d'un parcours à travers la commune, autant d'occasions de découvrir plusieurs jardins à thème ludique et différenciés.
2ème Prix
Eva GUILLET
Mathias LUKACS
Honoré GUILLIN

M. DU SAPIN
(enseignant)

Projet considéré de grande qualité graphique par le Jury , avec notamment l'expression d'une vision nocturne particulièrement réussie ; il dénote un grand soucis d'ambiances par une approche type " balises-repère " qui met en relation des jardins de type variés et qui en font la richesse.
3ème Prix
Julie FLOCON
Julien DELANNOY
Maïa POMMARET

Tetsuo HARADA et Alain DAMAGNEZ (enseignants)

Il s'agit d'un projet jugé très respectueux du lieu et de ses usagers. Il démontre, de la part de ses auteurs, une bonne connaissance du métier de jardinier et de l'esprit des potagers. Ce projet d'une grande sensibilité a séduit ; l'ambiance douce affichée a été saluée. Le jury a également fait remarquer une remarquable économie de moyens.
Les jardins potagers ont toujours existés à l'intérieur des villes et des villages. C'est ainsi que des sites maraîchers jouent un rôle primordial dans la structuration de certaines villes comme Amiens. Toutes les agglomérations de quelque importance avaient des zones consacrées à la production de légumes indispensables à l'alimentation de la population.
Le développement des échanges internationaux a bouleversé la situation. Les produits venus de loin, à meilleur prix, en toute saison, ont entraîné la disparition de nombreuses zones de maraîchage.
Cependant, de nos jours, les besoins de potagers se font sentir de plus en plus fortement, qu'il s'agisse de :
- jardins familiaux,
- jardins individuels,
- jardins éducatifs,
- jardins de réinsertion sociale ou thérapeutique,
- jardins destinés à l'activité des personnes âgées,
- maraîchages de producteurs destinés à fournir à la clientèle locale, en particulier des marchés encore très nombreux, des produits frais, si possible biologique.
Les villes doivent tenir compte de ces divers besoins dans la perspective d'une gestion différenciée de leurs espaces verts. Une telle gestion est d'autant plus nécessaire que l'extension des surfaces réservée aux parcs et jardins implique de donner à chacun d'eux une vocation répondant aux aspirations des différentes catégories de la population et de trouver des modalités de gestion assurant l'animation la plus efficace des lieux tout en cherchant à modérer le coût de plus en plus élevé de telles politiques. La ville dans ses paysages, tel est l'enjeu de l'art urbain du 21ème siècle.


Jury

Les membres du jury ont coopté le président du jury:
M Eric PREDINE, co-fondateur des " jardins d'aujourd'hui ".
Le jury etait composé de :
- M. Georges CREPEY Inspecteur Général des Ponts et Chaussées, 5ème section.
- M Grégory EWEST , Etudiant en architecture, 1er prix du concours 1999.
- M. Serge MIGNARD, Maire de la commune de Bellot (77)
- Mme Géraldine LENGLEN, architecte en atelier d'urbanisme, ville de Reuil Malmaison.
- M Jacques PERNELLE , secrétaire de la 5ème section, Conseil Général des Ponts et Chaussées.
- M Jean-Pierre PERRIN, maire adjoint à l'urbanisme de la ville d'Issy les Moulineaux (92)
- M François SEGUIN , Chef du bureau des paysages, direction de la nature et des paysages, ministère de l'aménagement du territoire et de l'environnement.
- M Pierre SERTOUR, Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées honoraire
- M Gérard UNIACK, Président du Conseil Régional de l'Ordre des Architectes
- M Pierre VIATTE, paysagiste au CERTU, Ministère de l'équipement des transports et du logements-.

Conclusion du jury

Le jury que la majorité des projets rendus sont des projets réalisés en équipe. Il que le séminaire Robert AUZELLE poursuive ses actions en faveur de ces travaux collectifs au sein d'une même école ou inter-écoles ; a travers cette démarche et lors de ces concours annuels, le Séminaire Auzelle réalise une véritable avancée pour décloisonner les professions.