Concours International 2002 / 2003

Sur les ponts et sous les ponts
Résultats :
International Ile-de-France Rhone-Alpes

cliquez sur les images pour plus de détails

1er PRIX INTERNATIONAL (1000€)
Cardenas SALAZAR
Carlos ALMANSA BALLESTEROS


Pablo DIANEZ RUBIO (Ecole d'Architecture de SEVILLE)

Pont "El Alamillo", Séville

pour l'introduction de manière plastique sous un pont existant d'une passerelle pour handicapés qui complète heureusement l'ouvrage et répond à un besoin social important.
Mention (300€)
BRANNER
URBINA
VEGAS

Enseignants :
Maria Thérésa NOVOA (Faculté d'Architecture et d'urbanisme CARACAS)

Pont Fuerzas Armadas, Caracas

pour la prise en compte de l'aspect social de l'urbanisme d'un lieu populaire par l'introduction en particulier de mobiliers urbains simples dans une démarche pragmatique et professionnelle exprimée clairement à travers les dessins avant/après.
Mention (200€)
Isotta MEONI
TOMMASO


Enseignants :
Marino MORETTI (Ecole d'Architecture de FLORENCE)

Pont des canoteurs, Florence

pour un projet d'équipement sportif flottant intégré au site. Il répond à une demande sociale du quartier et constitue un signal qui renforce l'identité du pont qu'il prolonge.
1er PRIX ILE-DE-FRANCE (1000€)
Julien FIDON
Romain RIOUSSE
Adrien ROMAN


Enseignants :
Stéphane DUMAS (ENSAA DUPERRE EA Paris, Quai Malaquais ESAD REIMS)

Paris 18ème

pour un projet simple visant sous un pont métallique de métro aérien de Paris 18ème, à créer un espace de palabres correspondant bien la valorisation urbaine de l'esprit du quartier et destiné à rétablir une bonne liaison entre des quartiers de part et d'autre, que le pont à tendance à séparer.
Mention (300€)
Sébastien BERTHET
Timothée FISSON
Vincent TOUSEAU

Enseignant :
Stéphane DUMAS (EA Paris la Villette ENSP, ENSAA DUPERRE)

Paris 18ème

pour un projet clair et lisible visant à améliorer l'ambiance sous un pont métallique de métro aérien à Paris 18ème . Traitement diurnes/nocturnes, coloration bien étudiés.
Mention (100€)
Romain GAUTILLOT

Enseignant :
Tetsuo HARADA (EA VERSAILLES)

La Défense 92

pour la coloration du tablier de béton d'un pont routier soulignant ainsi son rôle structurant et création de parois courbes en plexiglass délimitant des espaces de stationnement de 2 roues, tout en laissant passer la lumière. L'espace urbain est plus lisible, la communication entre les habitants en est facilitée.
Mention (100€)
Erwan JACQ

Enseignant :
Tetsuo HARADA (EA VERSAILLES)

Issy-les-Moulineaux 92

pour la création sous un pont de pierres de chemin de fer à Issy les Moulineaux, de bulles qui élargissent l'espace de la voûte et le rendent apte à répondre à un nouvel usage de convivialité. Par ailleurs, ce projet crée une diversion dans l'austérité de la façade de l'ouvrage.
1er Prix (500€)
Thomas TIRIAU
Frédéric DOUMANGEUX
Emmanuel MANGER


Enseignant :
Joan CASANELLES (INSA EAL)

Les ponts de la ville de l'ARBRESLES

Ce projet a été particulièrement remarqué pour sa présentation et sa lisibilité, pour sa créativité et sa poésie, pour les qualités de valorisation de l'environnement et du quartier, apportées à la fois par les couleurs, les volumes et les équipements proposés, tant en dessous du pont en lien avec les berges de la Brévenne, qu'au dessus pour permettre des vues sur la vallée et accompagner l'arrivée des trains en gare de l'ARBRESLES.
Mention (250€)
Jean Baptiste BRIQUELLER Alexandre RAVOUX

Enseignant :
Jean Pierre REGAD (EAL)

Les ponts de la ville de l'ARBRESLES

Ce projet à été remarqué pour l'intérêt de sa proposition de réappropriation des berges qui est une préoccupation de la municipalité de l'ARBRESLES et par la qualité du parti d'aménagement choisi.
Mention Spéciale Urbaine
Olivia MARREL
Séverine HENNEQUIN
Evariste BARRE


Enseignant :
Philippe CHAUDOIR (IUL ENTPE)

Le pont du Maréchal JUIN à LYON

Il a été décerné à ce projet une mention spéciale urbaine, en raison de la qualité de la prise en compte du lieu dans son ensemble, de l'amélioration des usages envisagés, de la valorisation apportée au site, du sérieux et du réalisme très professionnel de sa proposition de réaménagement de la tête du pont du Maréchal JUIN à LYON.
Règlements :
International Ile-de-France Rhône-Alpes


Les ponts et passerelles ne sont pas seulement des ouvrages d'art servant au franchissement d'un cours d'eau, d'une voie ferrée ou routière… pour relier des rives opposées, pour le seul besoin de la circulation des véhicules, des trains et des marchandises…
" Sur le pont d'Avignon, on y danse, on y danse "… et " Sous les ponts de Paris, lorsque descend la nuit "… Que se passe-t-il ? Ces chansons françaises qui ont fait le tour du Monde interpelleront les équipes pluridisciplinaires d'étudiants et d'enseignants.
S'intéresser aux activités et aménagements qu'il convient de prévoir " sur les ponts et sous les ponts " afin d'éviter de laisser s'installer des espaces délaissés et indignes, tel est le thème du concours arturbain.fr 2003 international.
Le traitement des lieux sur les ponts et sous les ponts, mérite une attention particulière pour assurer aux piétons et aux citoyens des espaces accessibles et agréables, dans une continuité paysagère, et apporter ainsi des réponses aux divers contextes proposés par les villes et les communes en milieu urbain.

Tout en tenant compte des problématiques des villes qui participent au concours, les projets devront apporter une réponse, illustrant la définition de l'Art Urbain du Séminaire Robert Auzelle. A cet effet, les villes délimiteront une partie de leur territoire qui fera l'objet d'une analyse et d'une proposition.

JURY
Le jury du concours d'art urbain 2003 s'est réuni le vendredi 13 juin au Laboratoire du Séminaire Robert Auzelle, 38 rue Liancourt - 75014 - PARIS.

Composition du jury international et Ile de France

Présidente : Anne BOUCHE-FLORIN, présidente de la Société Française des Urbanistes (S.F.U.),
Rapporteur : Jean CABANEL, vice-président du Séminaire Robert Auzelle, qui ne participait pas au vote,
Luc-Régis GILBERT, vice-président de la Société Française des Architectes (S.F.A.),
Robert LAFONT, président honoraire de la Confédération Française de l'Urbanisme, de l'Habitat et de l'Aménagement du Territoire (COFHUAT),
Charles LAMBERT, président du Conseil Européen des Urbanistes,
Pascal REYSSET, président de l'association Cercle d'Idées pour l'Aménagement des Espaces Libres (CIEL),
Maurice SOKOL, conseiller national représentant le président du Conseil National de l'Ordre des Architectes (CNOA),
Michel VIOLLET, président de l'Association Nationale des Paysagistes Conseils.

Assistaient également en tant qu'observateurs :
Véronica BENINI, étudiante ambassadrice du Séminaire Robert Auzelle, Alain ARMENI, architecte au Centre d'Etudes et de la Recherche des Transports.

Travaux du Jury

Le jury a apprécié la qualité générale, l'expression graphique tant de l'analyse des sites que des projets malgré la nouveauté du thème proposé. Il est peu traité alors qu'il constitue pourtant au regard de la continuité des parcours de la cohésion de la vie urbaine, de la sécurité, de l'animation diurne et nocturne des paysages… un enjeu majeur. Le jury a particulièrement retenu pour l'appréciation des projets la pertinence de la proposition spaciale par rapport au contexte urbain où se situe l'opération.
Pour la première fois, le concours était ouvert à des étudiants francophones étrangers. Ainsi, des projets sont parvenus d'Italie, de la République Tchèque, du Mexique, d'Espagne, du Vénézuela. En conséquence, il a paru opportun de décerner des prix et des mentions distinctes selon la provenance internationale ou nationale des projets.