Concours International 2007 / 2008

Reconsidérer le lotissement, comme ensemble urbain à mesure humaine
AUTRES SELECTIONNÉS
Un centre vivant au fil de l'eau
Ce projet propose de recréer un découpage parcellaire sur une friche portuaire, le long du canal de l’Ourcq, à Pantin (près de Paris). Un lotissement mixte (logements, commerces, équipement ) est créé le long du canal et d’une rivière artificielle. La hauteur des bâtiments va de Rdc et R+1 le long de la rivière artificielle à R+5, le long du canal. Les bâtiments industriels sont transformés en pôle culturel.
L'enclawe verte
Les cités dortoirs de Gdansk offrent un cadre de vie bien terne : pas même un lopin de terre à travailler pour exprimer sa sensibilité . Ilot de verdure et d'intimité, ce projet propose un découpage en jardins familiaux des toits des immeubles : loin des parkings et de la grisaille, les habitants y trouvent quiétude, espace et vue sur la mer Baltique.

Zone rurale vaguement
industrielle

L'équipe transforme une sucrière désaffectée de la campagne toscane en un quartier auto suffisant avec un souci de patrimonialisation industrielle : réhabilitant certaines structures industrielles pour y placer des équipements, le site est restructuré autour de promenades et d'espaces verts. Une grande volonté de développement durable est
insufflée dans les logements.

La Mesure Humaine de la cite Dabrowa
La cité Dabrowa, à Gdynia est près d’un parc paysager mais ne dispose pas de lieux de rencontre pour les habitants. Il est donc proposé de réaménager un jardin au centre de cette cité en réorganisant les circulations automobiles et en constituant un front bâti sur la partie Est du site.
«l’éco-quartier », source de cohésion sociale
La commune de Fercé sur Sarthe (625 h), proche du Mans, compte aménager un terrain de 2ha situé entre le centre du village et un lotissement des années 80. Une voie raccordée au réseau structure le lotissement qui donne une part importante aux liaisons douces. Une ferme est aménagée en bibliothèque et une halle centrale permet la tenue de manifestations collectives.
Re-tisser la viscose
Cette cité jardin, réalisée près d’Echirolles (dans la banlieue de Grenoble) dans les années 1920 est actuellement enclavée et souffre de problèmes de gestion. Cette proposition met en valeur les qualités du site (présence d’un canal, paysage) et renforce la composition en implantant de nouveaux bâtiments.
Un lotissement
socio-compatible

Critiquant l'absence de qualité urbaine des lotissements existant sur le site choisi (principalement par l'absence de services et de cheminements piétons) l'équipe imagine un lotissement, rue générique, réalisant une continuité entre deux urbanisations existantes.
Le noyau du lotissement
Le terrain choisi, le long de la rivière Kacza, (à Gdynia), bien qu’en zone urbanisée est actuellement délaissé. Sur la base d’une analyse paysagère et fonctionnelle, il est proposé de développer un lotissement en reprenant les axes des voies existantes et en mettant en valeur les bords de la rivière pour des usages récréatifs.
Revitalization de quartier, Mondial-Hexaprobleme
Posant la question du dysfonctionnement des grands ensembles, et en particulier de la déshérence des espaces libres, cette proposition, générique, consiste à reprendre la forme traditionnelle de la rue et à la superposer à la structure urbaine préexistante, afin de créer un milieu plus humain. La proposition est située dans le quartier Zaspa , à Gdansk.
Vivre à Reims …Mais encore
Le projet de lotissement se situe à Reims sur un terrain connecté à une bande végétale de 600ha longeant une rivière (La Vesle) et l’autoroute A4. La proposition est orientée par l’idée de mixité: mixité sociale, architecturale (bâtiments individuels et petits collectifs), espaces verts différenciés et usages multiples. Les voitures sont garées sur des parkings individuels accessibles par des allées.
ArchiNature
Aux portes d'un village situé au sud de Florence, l'équipe propose une greffe entre deux urbanisations séparées par des parcelles agricoles. Intimement lié à la trame foncière, ce projet propose un parc et construit un nouveau centre bourg ( services, commerces, logements)
Promenade en îlot dense
Une parcelle de 3,5 ha à Chatillon, initialement occupée par des bâtiments industriels est loti pour accueillir des logements. L’ilôt est ouvert et accessible, grâce un espace public central, qui structure l’ensemble. Les volumes et les choix architecturaux s’intègrent à l’environnement urbain.
Le lotissement de l'espoir _ le retour aux sources
Le long de la route de Batna à Biskra, en Algérie, sur un site vierge, les balcons de Ghoufi, l’équipe propose un développement urbain, sous forme de lotissement pour constructions individuelles et équipements nécessaires à la vie collective. Volonté exprimée d’intégration au site.
Mon Puck magic
Ce projet, dans la ville de Puck répond au constat de manque de liaison entre des espaces importants de cette petite ville: la gare, le vieux marché. Sur la base d’une analyse des circulations automobiles et piétonnières, l’ensemble de la zone est redessinée, redéfinissant des espaces publics et les implantations des bâtiments le long des voies.
Reconstruire le mal construit
Ce travail vient dessiner une frange urbaine qui longe les voies de chemin de fer autour de la gare Rifredi à Florence : les bâtiments existants (logements collectifs, entrepôts et entreprises..) de morphologie et d'implantations irrégulières sont remplacés par un quartier fortement dessiné et équipé, complétant l'offre du quartier attenant.