Présentation du Vocabulaire Illustré de l'Art Urbain

En donnant pour définition à l'Art Urbain :

" Ensemble de démarches pluridisciplinaires conduisant à la création ou à la transformation des ensembles urbains dans un souci d'évaluation de la qualité architecturale de la vie sociale et du respect de l'environnement ".

Le Séminaire Robert AUZELLE donne un sens plus contemporain et plus prospectif à cette définition en associant étroitement le projet de transformation de la ville à la représentation graphique de celle-ci et en apparentant ce terme à celui " d'urban design " qui est apparu aux U.S.A. depuis la seconde guerre mondiale.Le Séminaire Robert AUZELLE vise aussi dans cette définition, les différents professionnels du cadre de vie et leurs pratiques responsables de l'Art Urbain, que sont les maîtres d'ouvrages et les maîtres d'œuvre ; tous confrontés à une finalité impliquant le débat démocratique, le respect d'une déontologie et la recherche d'une éthique du cadre de vie commune.

Définition plus complexe certes, mais plus contemporaine car à la différence du passé, la ville n'est plus seulement conçue par un prince avec son architecte, mais par la conjonction de multiples acteurs disposant de pouvoirs et ayant des objectifs différents. En effet, les professionnels du cadre de vie doivent aussi œuvrer dans l'intérêt du bien commun, qui impose le respect de la dignité de la personne humaine. Conformément à la Déclaration des droits de l'Homme de 1948.
L'art urbain, terme auquel on se réfère désormais, n'ignore pas le passé qui s'appuie sur la notion de patrimoine et de composition urbaine, intègre le présent qui y voit l'intervention de l'artiste et s'inspire de l'écologie qui considère la ville comme un milieu vivant. L'idée de constituer un seul recueil de définitions sur l'art urbain fut ainsi lancée pour permettre à chacun de parler de la ville, à la fois pour la comprendre et aussi pour se comprendre.

  • Le Vocabulaire illustré de l'art urbain est organisé en cinq chapitres :
    De la perception (chapitre I), traite des mots dont l'usage est nécessaire à la compréhension de la ville (la fenêtre urbaine ou la silhouette). Il s'agit de lire l'espace urbain et d'en fournir une interprétation.
    De la composition (chapitre II), rassemble les termes qui sont utilisés par le compositeur de la ville - celui qui est chargé de la dessiner mais qui permet aussi à celui qui est responsable de la construction des espaces publics, du paysage, de la localisation des bâtiments publics ou de l'aspect des constructions, d'en définir la commande.
    Des espaces publics (chapitre III), présente les lieux publics tels que l'usage les a consacré dans l'histoire de la ville : place, rue sont les plus ordinaires mÉme s'il existe une très grande variété de ce type d'espaces.
    Du mobilier et du décor (chapitre IV), présente les vocables qui permettent de qualifier les lieux publics pour un usage adapté aux citadins, au climat mais aussi au caractère de la ville.
    De la représentation (chapitre V), regroupe les définitions des mots (tels le plan, la perspective) sans lesquels la ville ne pourrait Étre imaginée, car il est nécessaire de procéder par la représentation imagée de la ville selon des procédés conventionnels pour expliquer et pour la construire.

  • Chaque planche se présente sous la forme d'un dépliant en quatre pages.
    La première page du dépliant présente de façon sommaire le mot dans le vocabulaire. La page 2 est consacrée au texte. La partie illustrée de la page 3 qui lui fait vis-à-vis cherche à donner un sens imagé au vocable. Elle présente ainsi une dizaine de croquis mis en relation dans la composition de la feuille. En page 4 se trouve la bibliographie dans une colonne laissant libre une partie de cette page. Celle-ci est réservée aux notes des lecteurs qui apporteront une contribution à ce travail notamment pour fournir des exemples contemporains et régionaux de notre pays.
    Dans la page de croquis, il est apparu intéressant de montrer le fil historique, par des images correspondant aux époques clefs de l'histoire des villes. Notre culture qui s'appuie sur la connaissance de notre passé confond bien souvent dans notre présent toutes ces images.
    L'Axe historique, par exemple, illustre bien cette manière de voir et de vivre la ville. Une recherche dans différents dictionnaires a permis, lorsque cela était possible, de fixer l'étymologie des mots. Les citations et les illustrations renvoient à la bibliographie. Chaque texte conclut sur un conseil ou une remarque destinée à replacer le vocable dans le domaine de l'action de l'élu ou de l'urbaniste.

  • Une première série de 15 planches en noir et blanc a été établie en 1992.
    Elle est diffusée gracieusement aux membres lors de leur adhésion au Séminaire.

  • Depuis 1999, un nouveau chantier a été ouvert sous la direction de l'auteur Robert-Max ANTONI.
    Les nouvelles planches utilisent l'infographie couleur.Il s'agit d'un vocabulaire français de l'Art Urbain. C'est à dire que des exemples français sont choisis pour illustrer l'époque contemporaine (en effet le vocabulaire pourrait Étre décliné avec des exemples pour chaque pays car le sens des vocables est vécu différemment) Les étudiants en stages apportent leur participation en tant que documentaliste-projeteur et des lecteurs-conseils (infographistes,linguistes, professionnels) sont consultés pour donner leurs avis sur chaque vocable à l'auteur. La diffusion est prévue sur le site Internet du Séminaire dans les conditions conformes aux statuts et rÕglement intérieur et selon une procédure qui sera arrêtée.